La solution qui met vos déchets en boîtes
Information et articles

Les déchets aquatiques, bilan et perspectives


80% des déchets de notre littoral proviennent de la consommation terrestre. Un chiffre qui fait froid dans le dos. Loin des marées noires spectaculaires, la marée de déchets, plastiques principalement, qui envahit les océans et les mers est bien plus sournoise et non moins dangereuse. Bilan et perspectives au sujet de la pollution aquatique en France et dans le monde.

« 100% des déchets sont d’origine humaine »

Derrière cette lapalissade se cache une vérité bien réelle et bien angoissante. En effet, c’est la définition même du déchet que d’être d’origine humaine, mais quand on évalue le volume de ces déchets dans nos cours d’eau, nos mers et nos océans, alors ce chiffre prend une tout autre mesure. 500 millions : c’est le nombre de débris aquatiques qui polluent les mers qui entourent la France entre la surface de l’eau et 200 mètres de profondeur, sans compter la Manche pour laquelle il n’y a pas de statistiques. Sur ces déchets, 10% proviennent d’activités marines (comme la pêche), 10% sont rejetés directement sur nos littoraux et 80% proviennent de l’intérieur des terres.

Les sacs plastiques et autres déchets de nos villes, de nos campagnes, de nos montagnes filent dans les cours d’eau, apportés par la pluie et le vent et finissent dans les mers et les océans. Là, une infime partie seulement termine sur les littoraux. Le reste, lui, est emporté par les marées, les courants marins et les tempêtes.

Des continents de déchets

Les courants marins, c’est aujourd’hui bien connu, parcourent le globe terrestre… mais dans les océans. Et ils ne charrient pas que des poissons ou des bateaux. En réalité, ils transportent des milliards de tonnes de déchets aquatiques qui terminent concentrés dans des zones bien précises où les Gyres, ces courants marins qui forment des vortex, les concentrent.

Ainsi, les déchets aquatiques en viennent à former de véritables « continents marins », flottant et se déplaçant. Bien entendu, on ne peut marcher dessus et ils sont même rarement visibles à l’œil nu. En fait, ces « continents » forment une sorte de soupe plus ou moins épaisse composée majoritairement de plastique. Le plus gros d’entre eux fait 6 fois la taille de la France et se déplace dans le Pacifique Nord, entre les Etats-Unis et l’Asie.

Les conséquences de nos actes

Outre l’évidente pollution visuelle provoquée par ces déchets aquatiques sur nos plages, il y a bien évidemment des conséquences écologiques graves. Chaque année, des centaines de milliers d’animaux marins, poissons, mammifères et oiseaux, décèdent pour avoir consommé les plastiques présents dans les océans.

Mais également, la part de ces plastiques qui coule et se plaque au fond des océans empêche les échanges organiques entre les sédiments et l’eau. Les fonds marins étouffent ; la vie disparaît. Un effet bien plus sournois et bien moins évident apparaît également. Sur ces déchets qui flottent, de nombreux organismes se greffent : bactéries, algues, crustacés. Transportés par les courants, ces organismes peuvent être déplacés à des milliers de kilomètres de leur lieu d’origine. Et une fois arrivés à destination, il arrive qu’ils se développent, colonisent et perturbent ainsi gravement les écosystèmes locaux.

Quelles actions pouvons-nous mettre en œuvre ?

La dépollution totale est tout simplement impossible. Nous sommes allés trop loin. Et pour exemple, il est simple d’imaginer le temps qu’il faudrait pour anéantir les 5 « continents de déchets » présents sur la planète. Le plus gros d’entre eux fait 3,4 millions de km² et contient par endroit jusqu’à presque 1 million de fragments au km²…

Mais nous pouvons agir :

  • En réduisant notre consommation de plastiques ;
  • En portant une attention particulière à nos déchets ;
  • En participant à des programmes de dépollution ponctuelle ou récurrente des littoraux, mais aussi des villes, des campagnes et des montagnes.

L’océan est plein, il déborde. A nous d’agir.



Vous
avez des
déchets
à traiter ?

demandez un devis

Nous sommes précurseurs

Devenez partenaire
ou franchisé CLIKECO

rejoignez-nous

Sensibilisez
et développez

les compétences
de vos collaborateurs

Voir les Jeux Pédagogiques

Agissez
pour l’environnement

demandez un devis
facebook twitter viadeo linkedin